Retour aux communiqués de presse

Halte à la dérégulation du commerce ! Une nouvelle escalade dans les pratiques de la Grande Distribution

L’expérience récente de l’ouverture le dimanche après-midi de l’hypermarché Géant Casino d’Angers ou du Monop’ de Nantes sans caissier(e) inquiète et préoccupe au plus haut niveau la Confédération des Commerçants de France (CDF) que je préside.

 

La méthode utilisée par les grandes surfaces de distribution atteste d’un souhait profond de contourner la loi, étant donné qu’en présence de salariés, l’ouverture ne serait pas systématiquement autorisée et coûterait plus cher pour l’entreprise. Cette ouverture va sans aucun doute déclencher chez d’autres acteurs de la grande distribution l’envie de libéraliser les ouvertures le dimanche après-midi, mais          est-ce bien ce modèle de consommation que nous voulons ?

 

Cette mesure va inévitablement concurrencer et faire souffrir les centres-villes et affecter les indépendants que nous représentons. Il va sans dire que cela va accentuer une fois de plus l’injustice par rapport aux Très Petites Entreprises (TPE) qui n’ont ni la volonté ni la possibilité d’ouvrir systématiquement leurs points de vente 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 !

 

La CDF est certes tout à fait favorable aux méthodes modernes de distribution, comme les plateformes internet, à condition que cela soit pour attirer de nouveaux clients, et non pour remplacer les salariés !

 

De plus, ces ouvertures libéralisées nous apparaissent très dangereuses également sur le terrain de l’emploi. Elles suppriment l’humain au profit de la machine, sans le lien social si précieux pour les consommateurs. Les grandes surfaces qui voudraient utiliser ce dispositif ne proposent aucune alternative au niveau de l’emploi. C’est une véritable régression sociale à la fois pour le commerce et pour la société en général, alors que le Gouvernement met en place des mesures de soutien, de revitalisation et de réorganisation des centres-villes au travers du programme Action Cœur de ville.

 

Nous alertons tous les élus de la République afin de ne pas permettre cette mauvaise évolution du commerce profondément néfaste pour le bon équilibre entre les différentes formes de distribution. Nous invitons tous les représentants des fédérations professionnelles et les élus à nous accompagner et nous soutenir dans notre action contre cette grave dérive !

 

Francis PALOMBI

Président

Confédération des commerçants de France (CDF) 

51, boulevard de Strasbourg  75010 PARIS

http://www.commercants-de-france.org

06 82 42 41 78