Retour aux communiqués de presse

Francis PALOMBI, réélu à l’unanimité Président de la Confédération des commerçants de France pour un 3ème mandat de trois ans

L’ensemble des fédérations adhérentes de la Confédération des commerçants de France a renouvelé sa confiance au Président PALOMBI, qui briguait un troisième mandat, sur demande du Comité exécutif de la CDF.

Le Président PALOMBI a été réélu à l’unanimité, à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de la CDF le 23 septembre 2020, réunion à laquelle le Ministre délégué en charge des PME Alain GRISET a fait l’honneur de partager un moment avec une cinquantaine de participants.

Ont également été élus ou réélus : Jean-Pierre CHEDAL, Président délégué du GNI, pour la Vice-Présidence alimentaire de la CDF ; Jean-Pierre GONET, nouveau Président de la Fédération des détaillants en chaussures de France à la Vice-Présidence non alimentaire.

Lionel SAUGUES, Vice-Président de Fédération française des associations de commerçants, a été réélu à la Vice-Présidence en charge des relations avec les élus et les parlementaires, ainsi que Jean NOWICKI, Président du SNCAO-GA, devenu Vice-Président délégué.

Daniel PANETTO, Président de Culture Presse a été reconduit au poste de Trésorier et Gérard WERRY, représentant des Marchés de France, occupera le poste de Trésorier adjoint.

Pour compléter ce Comité exécutif, Bernard GASQ, Président de la Chambre syndicale des buralistes Ile-de-France et Fédération IDF Oise Seine Maritime, a été élu Secrétaire de la CDF et Lahoucine SLIMAN, représentant des Epiciers de France, Secrétaire adjoint.

Le Président PALOMBI, entouré de son Comité exécutif, s’est fixé d’accomplir des missions prioritaires :

– Le développement des Sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) de centre-ville, en collaboration avec les Ministères, les élus, les acteurs du territoire ;
– Le développement intensif de la transition numérique auprès des commerçants, artisans indépendants, des SCIC. La CDF propose une plateforme numérique sous forme de Coopérative.
– L’équité sur le plan de l’urbanisme et la fiscalité entre le commerce physique et le grand commerce numérique porté par les entrepôts logistiques principalement.
– Plus globalement, défendre en permanence le statut, les intérêts des commerçants et artisans indépendants dans l’exercice de leurs métiers.