PARTENARIAT

ASTEROP : étude géomarketing pour les adhérents de nos fédérations
 

Localisez votre lieu d’implantation, sélectionnez votre secteur d’activité… et imprimez votre étude

Asterop propose aux gérants de magasin de réaliser en quelques minutes, des études utilisant les derniers indicateurs disponibles.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien disponible sur le logo ci-dessous:




 

        

     

Tags

Commerce indépendant Proximité Commerce de Détail Réglementation soldes Délais de paiement Equipement Commercial Consommateurs Fiscalité Droit social



Huit recommandations de la CDF
en faveur des territoires
et du commerce

Cliquez ici

Vie de la Confédération

Edito du Président PALOMBI - avril 2016

Chères et chers adhérent(e)s,
Chères et chers collègues,
 
Depuis mon élection en avril 2014, le temps a passé très vite. Déjà deux années !
 
Notre Confédération s'est enrichie de nouvelles fédérations qui ont adhéré: les Fromagers de France, les Poissonniers, les Centres de gestion agréés, le SYNHORCAT, et d'autres structures sont en pourparlers pour nous rejoindre.
La prospection est un élément très important pour améliorer notre fonctionnement économique et asseoir notre représentativité auprès des pouvoirs publics et des instances du commerce.
 
A ce propos, une très bonne nouvelle : la CDF siège au Bureaude la nouvelle structure tant attendue, la Commission de concertation du commerce (3C), mise en place par l'arrêté du 11 mars 2016. Enfin les Très Petites Entreprises (TPE) sont représentées !
 
La Confédération des commerçants de France participe en permanence à toutes les Commissions gouvernementales liées au commerce, aux auditionsthématiques proposées par les parlementaires, etc.
Nous étudions les dossiers politiques, projets et propositions de loi qui impactent nos fédérations, essentiellement composées de TPE.
 
Nous travaillons également avec la CGPME, structure à laquelle nous adhérons, particulièrement au sein de l'UNPMC, groupe Commerce, afin de représenter les intérêts des TPE.
Notre collaboration avec les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) ne cesse de se renforcer, également avec les Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour soutenir le commerce de centre-ville notamment, les commerces et les artisans commerçants.
 
L’heure est à la défense, à l’accompagnement, plus que jamais des TPE, des microentreprises, ce qui explique nos actions par rapport au projet de loi El Khomri et l’article 19 qui a, pour l’instant, été retiré. Notre ligne en termes de représentativité est bien sur « une entreprise, une voix », nous poursuivons l’action.
 
Nos actions ne s'arrêtent pas au territoire national, puisque nous représentons la France, nos fédérations, à l'occasion de rencontres avec des organisations professionnelles européennes. Ces rencontres nous permettent de mieux connaitre les règlementations commerciales en Belgique, en Italie, en Espagne, afin de mieux anticiper les changements et affiner notre argumentaire avec des éléments de comparaison sur des thématiques comme les pratiques commerciales déloyales, les ouvertures dominicales, et plus particulièrement sur l’organisation des centres-villes.
 
Sur ce sujet, nous avons beaucoup appris de nos collègues québécois, plus particulièrement après notre participation à un colloque international à Montréalorganisé par l'Institut d'administration publique du Grand Montréal les 21 et 22 mars 2016, où nous étions accompagnés d’une délégation de 33 Français(élus, CCI, organisations professionnelles), dont Mme PINVILLE, Secrétaire d'Etat en charge du Commerce et de l'Artisanat.
En effet, nous sommes engagés depuis plus d'un an sur le très important dossier de la réorganisation, la gestion des centres-villes, à partir d'un modèle qui a longuement fait ses preuves au Québec, depuis sa mise en place en 1982 avec la promulgation d'une loi. Une Commission juridique s’est constituée au sein de la CDF, avec l'expertise de la CGPME, la CCI Paris-Ile-de-France et la CCI France, ainsi qu'une Professeur Agrégée en droit. La CDF est en cours de finalisation de la transposition de ce modèle en droit français, qui prendra la forme de Coopérative réunissant tous les entrepreneurs d'un périmètre(artisans, commerçants, professions libérales), en vue de leur donner les moyens d'agir et de mener les actions qu'ils jugent utiles, avec une cotisation et un budget géré directement par les membres de la coopérative, en vue de redonner la foi et le pouvoir aux entrepreneurs du centre-ville.   
 
L'heure est au rassemblement et aux propositions concrètes et innovantes pour sauver nos centres-villes !

Tribune