Pour le centre-ville

La coopérative de développement économique

La Confédération des Commerçants de France (CDF) rassemble 350 000 microentreprises-TPE indépendantes des secteurs alimentaire et non alimentaire situées principalement en centre-ville.

Constat : le développement des vacances commerciales ne cesse d’augmenter pour atteindre parfois plus de 20%.Nous lançons un appel auprès des acteurs économiques concernés : Rassemblez-vous ! Mobilisez-vous ! Le destin de vos centres-villes en dépend.

Nous disons aux acteurs politiques, saisissez-vous de ce dossier majeur et urgent !

Redonner toute sa puissance au centres-villes

par rapport aux zones commerciales de périphériques

La CDF, après plusieurs années de travaux de recherches auprès d’autres pays d’Europe et au-delà, est en mesure de proposer un modèle économique susceptible de redonner toute sa puissance aux centres-villes par rapport aux zones commerciales périphériques en vue de retrouver un équilibre.

L’inspiration nous vient du Québec et des Etats-Unis, pays libéraux, qui ont mis en place dans les années 70-80, complétées par un texte de loi, les « Sociétés de Développement Commerciales ».

L’objectif : rassembler dans les villes l’ensemble des acteurs économiques par périmètre et bassins de consommation.

Pour la France, nous proposons un modèle connu, jamais utilisé pour la gestion des centres-villes : La Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) que nous appellerons : Coopérative de Développement Économique (CDE).

Le but : rassembler par bassin de consommation, par ville, les acteurs économiques : les artisans, les commerçants, les professions libérales et les acteurs public, consulaires et citoyens (associations de consommateurs)

Les moyens : redonner un véritable pouvoir de proposition aux entreprises pour assumer, cogérer leur ville en coordination avec les acteurs publics et consulaires.

Le résultat : création de services et de partenariats à différents niveaux. En un mot, une véritable boîte à outil pour les acteurs du centre-ville.

Deux éléments déterminants et incontournables :

  • L’embauche d’un directeur, manager ou coordinateur auprès des coopératives et rémunéré principalement par ces dernières
  • La mise en place d’une plateforme numérique au service des acteurs privés et publics : référencement, géolocalisation, e-commerce, prise de rendez-vous, promotion des services de la ville…

Ce modèle constituera en France
une véritable révolution
et certainement très bientôt en Europe.